AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Linh N. Dûyen [Finie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Linh N. Dûyen


avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 04/02/2012
Age : 24

Feuille de personnage
Maîtrise:
14/100  (14/100)
Entente:
6/100  (6/100)

MessageSujet: Linh N. Dûyen [Finie] Sam 4 Fév - 19:20


Carte d'identité


Nom : Dûyen
Prénom : Linh, Naoki
Surnom : Nao', Mina.
Âge : 18 ans
Sexe : Femme, paraît-il.
Sexualité : Bisexuelle. Pourquoi se priver ?
Rôle : Pensionnaire.
Groupe : Enfants de Vénus.
Maîtrise : 14 XP
Entente : 6 XP





Psychologie


Ils ont dit que j'étais rebelle. Je me suis demandé ce que signifiait ce mot, concrètement. Et il se trouve qu'ils ont parfaitement raison, si ils le prennent sous le sens de « refus de se soumettre à l'autorité ». De deux choses l'une : je suis indépendante, je suis seule commandante de mes actions, et par conséquent, la soumission n'est pas pour moi ; l'autorité, je lui crache dessus. Qu'est-ce que cela signifie ? Par prétexte que ces personnes sont plus âgées que vous, elles ont le droit de vous mener par le bout du nez, de vous faire obéir à chacun de leurs ordres ? Rebelle.

Ils ont dit que j'étais violente, dans chacun de mes actes et dans chacune de mes paroles. Qui suis-je pour leur donner tort, lorsqu'ils ont raison ? J'aime me battre. C'est quelque chose d'étonnement jouissif. Sentir les os craquer, les muscles crier grâce, voir le sang couler, les grimaces de dépit sur les visages, avoir le souffle coupé, l'envie de s'arrêter. Et continuer, toujours, parce que vous pensez être le meilleur. J'aime briser les gens. Quoi de plus agréable que de faire taire les autres par un trait d'esprit bien placé ? Il se trouve que j'ai de remarquables capacités pour déceler ce qui ne va pas chez les autres. Et je ne me gêne pas pour leur dire.

Ils ont dit que j'étais une illusion, un mirage. Je crois qu'ils ne saurait trouver meilleur mot, à vrai dire. J'apparais et disparais à volonté. Je suis discrète car je sais me faire invisible. Je suis là car je sais quand je dois agir. Comme je l'ai déjà dit, je n'agis qu'en accord avec moi-même. Je ne suis pas discrète : lorsque je ne suis pas au centre de l'attention, je n'existe tout simplement plus.

Ils ont dit que j'étais mature. Qu'est-ce qu'ils sont drôles. Chaque prétexte me sert à m'amuser. Une bousculade engendre une bagarre. Un clin d'oeil entraîne un baiser. Je cherche toujours à avoir plus. Donnez-moi une main, je vous mangerai le bras, car c'est cela qui m'amuse. La maturité ? Je la leur laisse. Ils en ont plus besoin que moi. Je suis immature aussi parce que je suis une véritable perle de gaminerie. Les jeux niais et enfantins sont faits pour moi. Les phrases banales, les questions que des mômes pourraient poser sont les mêmes que les miennes. Ma question préférée ? « Pourquoi ? »

Ils ont dit que j'étais perspicace. Et là, je ne peux qu'approuver. C'est vrai que j'ai un esprit vif, qui me permet de comprendre en peu de temps. J'embrasse les scènes d'un œil bref et retient ce qui est en train de se passer. Je fais attention aux détails, simplement. Tout le monde pourrait en faire de même. Mais tout le monde ne pense pas que les détails soient importants ...

« Ils ont dit que j'étais instable.
Ils ont dit que j'étais folle.
Ils ont dit que je méritais ce qu'il m'arrivait.

Alors je les ai fait taire, ces voix qui résonnaient dans ma tête. »

Ils ont dit que j'avais un problème psychologique. Ils ont dit que j'étais instable, que je pouvais devenir violente sans aucune raison apparente. Mais c'est faux. Si je deviens violente, c'est que quelque chose a déclenché cela. Si je met à frapper sur tout ce qui bouge, c'est parce que je pense, et que je me rebelle. Ils ont raison, mais ils ont tort. Mais je ne peux pas leur expliquer.

Et lui ...

Il a dit que j'étais douce et attentionnée. Que je protégerai toutes les personnes qui gagneraient ma confiance. Après tout, je sais me battre, je n'aurai aucun problème pour abattre ce qui peut faire du mal à ceux que j'aime. Que je serai aux petits soins pour eux. Après tout, je sais très bien soigner les blessures ou faire des gâteaux. Et je suis douce, autant dans mes paroles que dans mes gestes, à partir du moment où la glace est brisée. A partir du moment où je lance un sympathique "Salut !" au lieu d'une grimace blasée en réponse à un "Bonjour."

Il a dit que j'étais intelligente et réfléchie. Parce que je pense toujours avant de parler ou d'agir, malgré mes pulsions violentes. Parce que je ne fonce pas tête baissée avant d'avoir évalué les risques. Parce que je sais comment avoir des bonnes notes, et que mine de rien, ça peut toujours être utile. Je passe pas ma vie dans les livres, mais j'ai quand même un minimum de culture.

Il a dit que j'étais adorable et gentille. Que j'étais drôle, aussi. Je sais bien insulter les gens ou pointer du doigt leurs faiblesses, mais je sais aussi mettre en avant leurs capacités et les encourager. Je pratique l'auto-dérision lorsque je me sens en confiance. Autant dire que ça arrive rarement ...

J'aime la pluie qui me lave quand je passe en-dessous. J'aime le soleil qui me fait briller. J'aime la lune qui scintille dans l'ombre. J'aime le blanc qui est la couleur de mon âme. J'aime le noir qui est la couleur dont je gribouille chaque page de ma vie. J'aime tout. Mais je n'aime rien. Je n'aime pas ces gens qui m'entourent. Je n'aime pas ces couleurs éclatantes dont le monde est paré. Je n'aime pas voir le bonheur des autres, tout en sachant que le bonheur, pour moi, s'est enfui ...




Physiologie


Ils ont dit que j'étais banale. C'est vrai, finalement. Je ne suis pas trop grande, mais je ne suis pas petite non plus. J'atteins la moyenne avec mon mètre soixante-cinq. Mais je ne m'en plains pas. Puis, mon poids et ma silhouette sont en totale adéquation avec ma taille : je tourne autour des cinquante kilogrammes. Mes formes non plus ne sont pas exceptionnelles, et en général on ne se retourne pas sur mon passage. Du moins, pas pour cela ...

Ils ont dit que ce n'était pas parce que je laissais mes cheveux pousser que je deviendrai un jour une princesse. Ils n'ont pas compris que ce n'est pas mon intention. J'aime mes longs cheveux, qui pour moi sont un bien précieux. Han, ça rime. Châtains foncés, ondulés, ils arrivent au bas de mon dos, au niveau de mes fesses. Ils sont généralement retenus en deux couettes, de chaque côté de ma tête, par de lourds rubans rouges qui sont l'une de mes particularités. J'ai aussi une frange, qui cache presque mes yeux.

Ils ont dit que l'on ne ressentait rien dans mes yeux. Est-ce ma faute s'ils sont si ternes ? Ils sont d'un marron terreux, et je dois bien avouer que je n'aime pas vraiment cette couleur ... Par chance, ils deviennent noisette au soleil, et prennent des teintes verdâtres lorsque je m'approche de l'eau. J'ai de longs cils, mais j'avoue que je triche un tout petit peu avec le mascara. Malgré mes origines vietnamiennes, ils ne sont pas tellement bridés, comme on pourrait s'y attendre. Je les trouve même plutôt grands par rapport aux autres, mais ça doit être une des choses qui fait mon charme. Non ?

Ils ont dit que j'avais un visage trop commun. Et j'imagine qu'ils ont raison. Une forme ovoïde, mangé par ma frange, mon visage n'est pas captivant. En revanche, j'ai une peau lisse et je suppose que ça évite pas mal de frais en cosmétique. J'ai un nez, aussi, petit et fin, légèrement pointu. Une bouche aussi, trop rarement souriante d'après eux. Elle est fine, car mes lèvres n'ont jamais été très épaisses, et pas tellement rosées comme les autres, sauf quand je les maquille. Ce qui arrive rarement, en réalité.

Ils ont dit que ma carrure n'était pas celle d'une combattante. Mais ils n'en savent rien, se sont-ils jamais battus ? Il n'y a pas de besoin de force musculaire, lorsqu'on est agile et rapide. Malgré tout, je me défends, avec mes os solides. Je ne suis pas le genre de fille qui se pète un doigt en tombant par terre. En parlant de ça, je dois dire que mon corps est couvert d'égratignures en tout genre, ainsi que de petites cicatrices bien souvent cachées d'une manière ou d'une autre.

Ils ont dit que les couleurs ne m'allaient pas. C'est sans doute dans cette optique que j'ai décidé de me mettre à en porter. Du rouge, du bleu, du jaune ... Même si ma couleur préférée reste le blanc, et que j'en porte, pour ainsi dire, tout le temps, je case toujours des accessoires de couleur sur mes tenues. J'aime beaucoup les robes, les jupes, ce qui fait que je m'habille de manière très féminine. Mais il m'arrive aussi, parfois, d'arriver en jogging et tee-shirt super-large parce que je n'ai pas envie de me prendre la tête.

Ils ont dit que j'étais négligée. Parce qu'ils ont vu mes mains, aux ongles cassés. Parce qu'ils ont vu mes cheveux, bien souvent emmêlés. Parce qu'ils ont vu la saleté sur mes joues lorsque je rentrais à la maison après m'être battue. Parce qu'ils pensaient sans doute que j'étais moi-même de la saleté.

Ils ont dit que je me déplaçais bien. Sans doute le seul compliment qu'ils m'aient jamais fait. C'est vrai que je suis souple, naturellement, et que je me tiens la plupart du temps droite. Je marche d'un pas assuré, ne m'écarte jamais de ma route, à grandes foulées. Je suis une personne déterminée, et cela se voit aussi dans mon allure.






Biographie

[Cette histoire a un niveau lamentable, désolée, j'ai pas réussi à faire mieux. ._.]
Linh Naoki Dûyen. Voilà comment j'ai été nommée, dès mes premières secondes d'existence. Linh, c'est « l'âme » en vietnamien. Dûyen, c'est « la grâce » . Quant à Naoki ... C'est un prénom japonais, je crois. En tout cas, ça y ressemble. Ma mère s’appelait Châu. Perle. Certes, elle était une perle, dans le domaine de l'abandon, puisqu'elle me laissa à mon père seulement deux ans après ma naissance. Père qui s'appelait Hoài. Celui qui se souvient. Oui, il se souvenait bien de ma mère. Chaque jour. Lorsqu'il ramenait des filles à la maison, il avait l'air de se souvenir d'elle. C'est vrai. Il cachait les photos de famille, et m'emmenait chez sa tante. Toute mon enfance, j'ai vécu avec mon oncle comme frère et la tante de mon père comme mère.

Ces personnes m'ont donné un nouveau prénom, la veille de mes 7 ans. Jusque là, ils m'avaient appelé Nao', refusant d'utiliser comme prénom celui que m'avait donné ma mère. Puis Chiaki, mon oncle, qui avait en réalité 5 ans de plus que moi, décida de m'appeler Mina. Il avait lu cela dans un livre, et le personnage était une femme forte. Il espérait que je devienne comme elle. Il ne le savait pas encore, mais ce nom semblait m'être destiné ...

Mon enfance fut donc relativement normale, entre les week-end chez mon père, et la semaine chez ma grand-tante Natsumi. Elle était japonaise, je crois. Comme la mère de mon père, en fait. J'allais à l'école chaque jour, et rapidement, je suis devenue « la fille sans parents » . Si Chiaki put me défendre quelques années, lorsque je me suis retrouvée seule face aux autres enfants, j'ai du me battre seule. J'ai alors commencé à faire parler mes poings pour les faire taire. Les enfants sont violents. Plus encore lorsqu'ils ont 10-11 ans qu'après, puisqu'ils ne se rendent pas vraiment compte. En tout cas, ils m'ont vite respecté. J'étais devenue la chef de la cour de récré. J'évitais simplement de me frotter aux plus grands que moi ...

A 13 ans, je tombais amoureuse pour la première fois. De Chiaki. Il avait 18 ans, et me faisait tout simplement rêver. Il était grand, bien plus beau depuis qu'il avait décoloré ses cheveux. Il était fort. Et je me battais avec lui, pour rire. Mine de rien, ce fut sans doute le meilleur entraîneur que j'ai eu. Mais je ne m'imaginais rien. Tout d'abord, c'était mon oncle, et de plus, il attirait beaucoup les filles. Moi, je continuais à m'amuser avec les autres, en me bagarrant avec eux. Ma bande d'amis était relativement petite, j'en avais 4 ou 5. Ils étaient avec moi car ils étaient les seuls ayant réussi à me battre. Mes années de collège furent simplement géniales.

A 15 ans je commençais à sortir chaque nuit. Je commençais aussi à toucher à des choses plus ou moins légales. Plus moins que plus, d'ailleurs. Cigarettes ? C'était gentil. Alcool ? La première fois que j'y ai touché fut ma première cuite. Drogue ? Évidemment ... Néanmoins, je faisais toujours attention. J'étais, en général, accompagné de Chiaki et de ses amis. Pourquoi ? Parce qu'il avait remarqué mes regards. Parce qu'il avait remarqué que je dérivais. Et puis, je crois bien qu'il m'aimait aussi ...

- Renvoyée. Z'êtes sérieux là ?
- Tu bats les élèves, tu insultes les profs, tu te crois tout permis. Alors oui, je suis sérieux.
Ils me renvoyèrent donc de mon lycée. Génial ... C'est à ce moment que j'ai décidé d'arrêter de me prendre la tête. J'ai commencé à me trouver des petits boulots, du genre serveuse, baby-sitter - mais m'occuper des enfants, c'est vraiment pas pour moi - ou encore vendeuse dans une boutique de CDs. Je gagnais pas mal, mais pas assez pour continuer à me fournir ma drogue. Alors, j'ai arrêté. Enfin, à peu près quoi ... Un p'tit joint de temps en temps, ça fait pas de mal.

17 ans. Chiaki me lâche. Je pars en vrille. Je retrouve mes anciens amis. Ce sont devenus de véritables délinquants. Je commence à les suivre. La tante de la chose qui me sert de père n'en peut plus. Vraiment plus. Elle me dit qu'elle me laisse un an, pour changer de comportement.

Je déteste les ultimatums.

Un matin, je trouve une brochure sur la table. Je la lis en fronçant les sourcils, puis la brûle. D'où elle veut que j'aille dans cette colonie, là ? J'suis plus une ado ...

Et me voilà, arrivée sur l'île, avec ma valise dans une main et l'autre calée dans mes cheveux.

- Alors là, ça sent le sale coup ...




Réservation Avatar


Nom du personnage ou de l'image : Seychelles
Nom du manga ou de l'artiste : Axis Power Hetalia





Derrière l'écran


Pseudo ou / et prénom : Akiko
Âge : 17 ans, mon capitaine.
Code : Exacte darling.[By James]
Comment avez-vous connu le forum ? Par partenariat avec No-Matter.
Qu'en pensez vous ? Le design est cool, le contexte intéressant ... Ce forum a l'air sympa, quoi.



__________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amos Gabryel

Fondateur
The Bloody Cat
avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 05/01/2012
Age : 25

Feuille de personnage
Maîtrise:
15/100  (15/100)
Entente:
5/100  (5/100)

MessageSujet: Re: Linh N. Dûyen [Finie] Mer 8 Fév - 16:41

Bonjour et merci de ton inscription.

Malheureusement, je ne possède plus internet chez moi, et donc ne pourrai pas m'occuper de ta fiche, James passera le faire ce week-end.

Désolé de cette attente...

J'ai lu en travers, tout semble bon visiblement. Bref James vérifiera.

__________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hiko-seinen.forumactif.com
Linh N. Dûyen


avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 04/02/2012
Age : 24

Feuille de personnage
Maîtrise:
14/100  (14/100)
Entente:
6/100  (6/100)

MessageSujet: Re: Linh N. Dûyen [Finie] Mer 8 Fév - 17:17

Pas de soucis, j'attendrai le temps qu'il faudra.

__________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Jabberwock

Administrateur
Charme d'Ange, Coeur de Démon
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 26
Localisation : In your bed no ?

Feuille de personnage
Maîtrise:
15/100  (15/100)
Entente:
5/100  (5/100)

MessageSujet: Re: Linh N. Dûyen [Finie] Mer 8 Fév - 19:31

Je suis là mon cher ami Félin je m'en charge ma poule Wink

Au niveau des lignes et du contenu je crois que je n'ai rien a dire peut étre juste un peu déçu que l'histoire soit moins complète. Sinon je pense en toute honnéteté que tu es ma chère Linh officiellement(et officieusement) validé ^^

Je m'occupe de tes barres d'xp ^^ mettre en barres ton sujet d'XP et de réservé ton avatar ^^

__________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Linh N. Dûyen


avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 04/02/2012
Age : 24

Feuille de personnage
Maîtrise:
14/100  (14/100)
Entente:
6/100  (6/100)

MessageSujet: Re: Linh N. Dûyen [Finie] Mer 8 Fév - 20:06

Pfffff, oui, l'histoire est naze, je sais. À vrai dire j'avais vraiment pas l'inspi quand je l'ai écrite. Et en relisant je me rends compte que j'aurais pu ajouter quelques petites choses... Bon, ce sera autant de détails à développer en RP. ^^

Sinon : Youpi, je suis validée ! \o/

__________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Jabberwock

Administrateur
Charme d'Ange, Coeur de Démon
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 26
Localisation : In your bed no ?

Feuille de personnage
Maîtrise:
15/100  (15/100)
Entente:
5/100  (5/100)

MessageSujet: Re: Linh N. Dûyen [Finie] Mer 8 Fév - 20:24

Oui tache de les développer en rp ça le fera je pense ^^

__________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Jabberwock

Administrateur
Charme d'Ange, Coeur de Démon
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 26
Localisation : In your bed no ?

Feuille de personnage
Maîtrise:
15/100  (15/100)
Entente:
5/100  (5/100)

MessageSujet: Re: Linh N. Dûyen [Finie] Sam 11 Fév - 16:53

J'avais oublié la dernière fois que tu te trouve dans la chambre numéor 2 dans le batiment B ^^ avec Kylie Evans et Ayano Hisiaki

__________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Linh N. Dûyen [Finie]

Revenir en haut Aller en bas

Linh N. Dûyen [Finie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Amy-Linh Cassiopée Hastead - Finie
» FT d'Amy (finie)
» [Validée]Nagi Souichirou [finie]
» Lia pas finie
» Carmiooro NGC [MAJ finie]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hiko Seinen :: Gestion Du Personnage ::  :: Fiches Validées-